Lettre ouverte de AMAL Québec: « Oui à la laïcité, non à la discrimination »

par davidvilder

AMAL Québec vient de rédiger cette lettre ouverte sur laquelle les différents partis politiques sont invités à se prononcer avant les élections le 04 septembre. Je vous invite à signer cette lettre sur le site de AMAL Québec. Ce texte fait suite à la charte sur la laïcité proposée par le PQ ce mois-ci, charte considérée comme allant contre le multiculturalisme par beaucoup.

Dans le contexte électoral actuel, nous citoyens(Nes) QuébécoisEs, tenons à exprimer notre vive inquiétude face à la tournure prise par certains débats publics. Nous souhaitons réaffirmer notre attachement à la construction d’une société inclusive bâtie sur des principes démocratiques, égalitaires et laïques. Nous souhaitons, toutes et tous, prendre part à l’édification de ce Québec fier dont l’identité continue de se mouvoir et de s’enrichir, notamment par l’apport des différentes communautés culturelles qui le composent. Nous aimerions souligner l’importance de construire un Québec qui tienne compte des réalités sociopolitiques et culturelles de sa population. Nous proposons un modèle québécois de laïcité qui favorise un vivre ensemble harmonieux, pluraliste et égalitaire. En conséquence, il nous apparait essentiel que l’État du Québec défende, dans les particularités québécoises, les principes fondamentaux de la laïcité, à savoir la neutralité de l’État, la liberté de conscience et de religion et l’égalité de traitement de tous les citoyens.

Nous condamnons catégoriquement les discriminations et les logiques d’exclusion au nom d’une laïcité vidée de sa signification. Toute mesure discriminatoire portant atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes, ou engendrant une exclusion civique, économique ou sociale, est à condamner, particulièrement lorsqu’elle contribue à la marginalisation des femmes de certaines communautés culturelles. Ces mesures viendraient s’ajouter aux discriminations à l’embauche que subissent déjà nombre de citoyens issus des communautés culturelles et des minorités visibles. L’effort laïc doit au contraire réaffirmer les QuébécoisEs dans leur liberté de conscience tout en les protégeant de la marginalisation.

Nous voulons que le Québec préserve ses propres valeurs, construites de haute lutte, plutôt que d’importer un modèle d’une laïcité déformé qui, selon nous, mène à l’exclusion et aux tensions sociales. Réfléchir sur un modèle québécois de laïcité est un travail complexe, qui nécessite une connaissance précise des enjeux du rapport entre le religieux et le politique, et doit se faire à l’abri des polémiques idéologiques. Dès lors, nous attendons des politicien(nE)s du Québec qu’ils fassent ce travail en toute intégrité intellectuelle, loin des calculs électoralistes.

Nous voulons favoriser un vivre-ensemble « à la québécoise », car la dynamique de division entrave la construction d’un Québec fier et érode les espoirs fondés en cette nation par nous tous.

Publicités