Des images et de la politique

Le blog de David Vilder, photographe, activiste, environnementaliste, jardinier, mécano, geek, amateur de vin. Pour les photos veuillez consulter ma page web: http://www.davidvilder.com

Mois : septembre, 2012

Projet Montréal propose un véritable débat démocratique sur la gouvernance de Montréal

Richard Bergeron, François Limoges, et Josée Duplessis

Richard Bergeron, chef de Projet Montréal, la deuxième opposition officielle à la mairie de Montréal, a annoncé lundi un plan de mesures visant à améliorer la gouvernance de la ville.

Avec simplicité, équité et représentativité, Projet Montréal entend reconnecter les électeurs de Montréal avec leurs élus et pallier ainsi à ce tsunami ébouriffant d’apathie de la population envers la politique municipale pourtant si passionnante. Ce désintéressement, ce détachement, suggère Richard Bergeron, est dû à l’étonnante complexité et à l’administrativeté administrative du processus démocratique municipal.

En effet, dans certains arrondissements, on devrait voter jusqu’à cinq fois! Richard Bergeron désire donc, entre autres l’abolition des mairies d’arrondissement, des 38 postes de conseiller, la réduction à 65 du nombre d’élus montréalais, et l’ouverture du comité exécutif aux partis d’opposition. Les instances démocratiques de proximité seraient cependant gardées, car elles permettent aux citoyens de venir poser leurs questions dans un environnement moins intimidant qu’au conseil municipal de la ville.

Si Projet Montréal serait élu en novembre 2013, Richard Bergeron se donnerait « 18
mois pour arriver à un consensus quant aux changements à apporter ». Suite au consensus, la date butoir de 2017 a été mentionnée afin de mettre en place ces changements.

Quand les journalistes de La Presse ne savent plus quoi dire

Martine Desjardins vous prédit l’avenir grâce à sa nouvelle hotline 1-800-MARTINE

Hier après-midi, suite à ma balade au marché Jean Talon fort passionnante, je suis tombé sur cet article sur le site de La Presse. Suis-je le seul à être importuné par le fétichisme fatiguant dont font preuve les médias à l’égard de Martine Desjardins, Gabriel Nadeau-Dubois et Léo Bureau-Bloin? Chaque « tweet » de l’un des trois mousquetaires fait office de révélation, que la « tweetosphère » « tweet » et « retweet » incessamment tel un gospel! Gabriel Nadeau-Dubois à mangé des céréales ce matin! Mais c’est énorme! Martine Desjardins n’est pas surprise de la décision de la douce Pauline Marois! Quelle nouvelle saisissante! Je les met un peu dans le même panier, mais celui qui m’énerve le plus est bien sûr est Léo Bureau-Bloin.

J’avais noté la tirade de Patrick Lagacé sur son blogue lors de l’annonce de LBB de sa candidature. Je suis complètement d’accord avec M. Lagacé. En surfant sur sa vague de popularité, LBB est élut le 4 septembre, à 20ans. Un député à l’Assemblée Nationale de plus qui pourra apporter son expérience personnelle de toute une vie au service du Québec. Que c’est beau.

Photo urbaine de saison

Une promeneuse, son chien, et des citrouilles.

 

Voilà ce qui se passe le dimanche matin sur la rue Bernard à Outremont. Une promeneuse, son chien et des citrouilles. Un brusque rappel de l’automne et d’Halloween qui s’en vient, mais aussi une occasion de pratiquer la photo de rue. Snap!

Weekly Photo Challenge: Solitary

Un homme prie devant le temple du Bouddha géant allongé à Zhangye, Gansu, Chine.

Weekly Photo Challenge: Everyday Life

 

Une image pour rentrer dans le concours Wordpress. Cette photo fut prise à Alep, avant la guerre civile, avant les ravages de Bashar al-Assad et de son régime meurtrier, avant les dizaines de milliers de morts. Une belle illustration de la vie de tous les jours dans la vieille ville d’Alep.

Street photography Aleppo

La vie dans les rues d’Alep

 

Yo no soy artista

Je vous présente Señor Batista, personnage terriblement Montréalais qui va de resto à resto tous les soirs de la semaine pour jouer de la guitare. Je l’ai rencontré à la terrasse du Club Español sur le bld. Saint Laurent il y a quelque semaine, et il m’a marqué. Sa joie et sa bonne humeur ne peuvent laisser indifférent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Atos, ou la privatisation de l’austérité

Atos, partenaire de crime du gouvernement british

Un peu de photo, un peu de politique, cette fois c’est au tour du second. J’écoutais aujourd’hui Radio Canada et j’ai entendu quelque chose de troublant que je voulais partager. Atos est l’un des partenaires principaux des jeux d’été paralympiques 2012 à Londres, alors qu’Atos est la société que le gouvernement britannique mandate pour ré-évaluer les prestataires de pensions dues à l’invalidité. Quelle drôle d’idée, comme le décrit Zoé Williams dans le Guardian. Atos travaille dur pour réduire les aides aux handicapés et en même temps c’est un partenaire principal de jeux auxquels ne participent QUE des handicapés. Du coup il y a des manifestations quotidiennes devant le site des J-O. Qui est donc le génie derrière tout ça?

Sur la BBC on apprend que plus de 600£ millions sont gaspillées chaque années en versements à des personnes feignant être inaptes au travail, mais que Atos aurait un grand respect pour les handicapés. L’article fini même avec une citation du PR de la compagnie disant qu’Atos a beaucoup de compassion. Ah! Alors s’ils ont de la compassion…

Vive les J-O

L’article de Zoé Williams est plus nuancé. Déjà on y apprend que le Département du Travail et Pensions (Department for Work and Pensions) estime à 2% seulement les paiements dues aux fraudes et erreurs en 2011/12, et les fraudes seules sont estimées à 0.7%. 600£ millions, oui, mais il faut quand même rappeler que ça ne représente que 0.7% des pensions! Il parait donc sage d’avancer que la fraude n’est pas généralisée. Mais, le gouvernement n’entend pas ça de la même oreille. Bref, les faits ne manquent pas à l’appel pour démontrer qu’Atos nuit et est la cause de souffrance, voire de mort de milliers d’anglais. Même John McDonnell , un MP, a ouvertement supporté les manifestants.

Mais le plus intéressant est dans la fin de l’article. La privatisation de ce genre de besogne n’est-elle pas une forme de privatisation de la colère du peuple? En effet, est-ce Atos qui est à blâmer, ou est-ce le gouvernement Anglais qui paye Atos pour suivre une politique impopulaire? La colère du peuple se retrouve ainsi redirigée vers la sphère privée plutôt qu’envers le public, ce qui est beaucoup plus problématique car le pouvoir public dépend des élections et peut être renverser, et surtout est supposé protéger le peuple!

El Lobo del Norte

Simon, alias El Lobo Del Norte

Je ne suis pas du genre à poster des photos de soirée en général, mais celle-ci vaut le détour.

Souvenirs de Hong Kong

Une rue de Central Hong Kong, vue du tramway

 

J’étais en train de fouiller dans mon disque dur à la recherche d’une photo que je dois imprimer et je me suis mis à regarder mes photos de voyage datant de 2009. J’étais alors en échange à la City University of Hong Kong pendant quelques mois. J’aime bien cette photo. Je l’ai travaillé un peu afin de faire ressortir le jaune des lignes et en donnant beaucoup de contraste. Je trouve que ça évoque assez fidèlement les impressions que j’avais de Hong Kong. C’est une ville pleine de contraste, justement, forte en émotions et en couleurs, où tout va très vite et tout le temps.

Satire et art de rue sur le Plateau

Satires et Art de rue sur le Plateau Mont-Royal

« Depuis quatre mois qu’ils marchent? ‘Doivent être rendus loin! »

Sur la rue Mont-Royal au coin de Mentana ou Boyer, je ne sais plus.