Des images et de la politique

Le blog de David Vilder, photographe, activiste, environnementaliste, jardinier, mécano, geek, amateur de vin. Pour les photos veuillez consulter ma page web: http://www.davidvilder.com

Catégorie: Corruption

Débats au PLQ

Et ce matin j’ai été voir ça:

Le troisième débat de la course à la chefferie du PLQ

Le troisième débat de la course à la chefferie du PLQ

 

Philippe Couillard a été attaqué pour avoir manigancer avec Arthur Porter, le mafieux du CUSM. Bien sûr le ne savait pas…

Cocktail de financement de Projet Montréal

Jeudi soir je suis allé faire un tour au coctail de financement de Projet Montréal. Bien que la soirée fut un succès certain avec plus de deux cent personnes à la Gallerie Gora, je peux affirmer que le trésorier du parti n’a pas eu le même problème que celui d’Union Montréal qui avait du demander à Martin Dumond de l’aider à fermer la porte du coffre fort… Tout de même, 200 personnes fois 100$, c’est pas mal, et on sait que les élections arrivent à grand pas!

Les élus de Projet Montréal!

Belle soirée, donc, en compagnie de la dizaine d’élus sous la bannière du parti. J’ai pu faire leur connaissance ainsi que du nouveau directeur de campagne que Richard Bergeron nous a présenté ce soir, Raymond Guardia, où l’homme que l’on dit responsable de la « vague orange » au Québec (il était directeur de campagne du NDP durant les élections fédérales il y a deux ans). Quelle bonne nouvelle pour la formation politique, surtout à la lueur des dernières frictions au sein d’Union Montréal après la nomination de Richard Deschamps au poste de Maire de Montréal en intérim, ce qui a provoqué la démission de Michael Applebaum de la présidence du comité exécutif! La politique municipale n’a jamais été si passionnante.

Présentation du nouveau directeur de campagne, Raymond Guardia.

Gérald Tremblay ne s’en ira pas

« non non non »

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a donné ce matin une brève conférence de presse où il a indiqué qu’il ne partirait pas de son poste comme son collègue de Laval Gilles Vaillancourt. Il a aussi dit dormir avec la conscience tranquille, mais qu’il ne pouvait pas dire pourquoi. Il affirme ainsi que les Montréalais lui ont donné un mandat à remplir, et qu’il compte bien aller jusqu’au bout, malgré la tempête, et surtout malgré l’étau qui se resserre de plus en plus autour du cabinet exécutif de la ville de Montréal.

Bien sûr Richard Bergeron attendait sur la mezzanine pour affirmer le contraire, que Gérald Tremblay n’a plus la confiance des Montréalais pour diriger la ville. Louise Harel ne s’est pas prononcée, peut-être car son parti Vision Montréal est aussi dans le collimateur de la commission Charbonneau en terme de financement de campagne illégal… Décidément!

 

Robert Abdallah, saint homme!

Je suis allé écouter les dénégations véhémentes de M. Abdallah au sujet des 300,000$ qu’il aurait reçu d’une société de la Rive-Sud afin de favoriser l’octroi de contrats. M. Abdallah, vôtre exercice rhétorique était de toute beauté! À vous entendre, jamais on ne pourrait croire un soupçon des allégations à vôtre encontre!

« Moi? Jamais… »

Et pourtant… Robert Abdallah traîne avec lui la puanteur de la corruption depuis 1986! À l’époque la Sureté du Québec soupçonnait déjà Abdallah et Accurso de fricoter ensemble, quand le premier était encore à Hydro-Québec… Ensuite il y a le scandale du Port de Montréal, où Dimitri Soudas avait finalement admis avoir rencontré (au resto le Muscadin) trois des 7 membres du comité exécutif du Port de Montréal afin de les faire nommer Robert Abdallah à la direction. Tony Accurso avait aussi essayé de faire nommer M. Abdallah à la tête du Port de Montréal quelque mois avant l’équipe de Harper, par intermittence de Léo Housakos. Mais malgré toutes ces pressions, M. Abdallah n’avait pas été nommé, alors il s’est reconverti en chef d’entreprise d’une des succursales (Gastier) de Tony Accurso. Bien sûr M. Adballah n’a aucune idée de pourquoi tant de monde voulait qu’il soit à la tête du Port de Montréal, au point où l’une des membres du comité exécutif (Diane Provost) avait même été menacée d’être virée si elle ne nommait pas Abdallah…

Alors après tout ça il me parait un peu plus difficile de croire en les dénégations de Bob, surtout après l’avoir entendu vociférer « qu’en 35 ans de carrière, jamais, jamais on ne lui à offert de l’argent sale ». Hmmm. J’ai hâte à ce que la commission Charbonneau balance des preuves…

Couleurs d’automne et commission Charbonneau

Couleur d'automne

Couleurs d’automne à Côte-des-Neiges

Voilà une petite photo pour nous rappeler que oui, c’est bien l’automne. Certain n’auront peut-être pas encore remarqué la pluie incessante… Alors voilà un bel arbre rouge. Notre maire Gérald Tremblay aussi voit le rouge ces temps-ci! Voilà un petit schéma publié sur Radio Canada, expliquant clairement le cheminement de l’argent lors de contrats avec la ville de Montréal. Un clic sur le schéma vous enverra directement sur l’article de Radio Canada.

(crédit: Radio Canada) Un schéma du système de corruption tel que l’a décrit par l’ex-entrepreneur Lino Zambito à la Commission Charbonneau.